Avec l’arrivée de l’horloge atomique en 1967, le temps est devenu une denrée consommable que l’on ne cesse de préciser pour mieux la dompter.

La précision et la stabilité du temps atomique (vs. le temps universel basé sur la rotation de la Terre) ont ainsi créé une dépendance accrue du monde aux horloges. Le moindre saut d’une seconde impacte désormais significativement les marchés financiers, le transport aérien ou encore les systèmes de télécommunication et de navigation nécessitant une référence temporelle continue.

Pour la première fois de notre histoire, le temps est uniquement défini par des instruments humains, et n’est plus lié à la rotation terrestre. Nous sommes en totale déconnexion avec la nature.

En détournant une lampe, un gousset et un cadran solaire, Pr Tournesol envisage avec humour et poésie de retrouver le temps universel dans nos quotidiens. Avec ces trois échelles, je propose des objets qui nous accompagnent le long de nos journées et permettent une gestion de notre temps plus sensorielle que numéraire.